Ayelen Parolin Fermer

Ayelen Parolin

Hérétiques

19:00 Saal (40’)
Réserver vos places

Ayelen Parolin nous convie à une forme de rituel contemporain avec musique originale pour piano. La pièce est basée sur la répétition et l’endurance autour d'un leitmotiv: le triangle et ses variations infinies. Un trio obsessionnel et machinique, qui renvoie aux impératifs d'efficacité et de rentabilité d’aujourd’hui, tout en assumant aussi la contradiction de faire jaillir la force essentielle de l’être. La chorégraphe entend « s’atteler non seulement à une construction mathématique du mouvement, mais aussi à canaliser les interprètes dans une gestuelle géométrique complexe et précise, oscillant en crescendo entre canon et unisson. Jusqu’à leurs limites, pour voir à cet endroit-là ce qui pourra advenir... »

Ayelen Parolin (Buenos Aires, 1976) naît en pleine junte militaire, avec un prénom indigène indien interdit par la dictature. Insultée d’india à l’école, elle revendique avec fierté ce cadeau chamane d’une lointaine ancêtre, sa sève d’inspiration. Ayelen signifie alegría, la joie. A Buenos Aires, elle étudie au Conservatoire National de Danse et au Théâtre San Martin. Depuis 2000, elle vit et travaille à Bruxelles. D’interprète sollicitée, elle fonce en chorégraphie. Extrême, elle questionne : l’animalité humaine (Troupeau), la dynamique des femmes (SMS Love), les clichés de la masculinité (David), le chamanisme face à la modernité (Hérétiques), expérience qu’elle revisite magistralement avec des danseurs sud-coréens à Séoul (Nativos). Elle est lauréate de Pépinières européennes (soutien à la jeune création au niveau européen) en 2005. Elle reçoit en 2016 le prix de la SACD (Société des auteurs et compositeurs dramatiques) à la chorégraphie, ainsi que le Fellowship de la Fondation Pina Bausch.

Chorégraphie/Concept Ayelen Parolin – Interprètes Marc Iglesias, Gilles Fumba - Musique Lea Petra - Dramaturgie Olivier Hespel - Costumes Stéphanie Croibien - Création lumière Colin Legras - Régie Spectacle Aurélie Perret – Production RUDA asbl - Coproduction Charleroi Danses, Les Brigittines, Théâtre Marni avec l’aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles (Service de la Danse), Wallonie-Bruxelles International, Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD), Wallonie-Bruxelles Théâtre/Danse, Kunstenwerkplaats Pianofabriek, Résidence dans le cadre du projet Passerelles avec Les Brigittines (Bruxelles, BE) et La Briqueterie (Vitry-sur-Seine, FR)Ayelen Parolin est en résidence de création au Théâtre de Liège pour 2016 et 2017, en résidence administrative au Théâtre les Tanneurs et est accompagnée par Grand Studio. Artiste en résidence à Charleroi Danses jusqu’en 2020.